Bienvenue chez Mivaotra

Mis en avant

MIVAOTRA ?

En malgache Mivaotra signifie l’éveil. Depuis 2006 Arnaud et Virginie ont recueilli plus de 250 enfants des rues de Tananarive pour leur offrir une éducation et une possibilité d’avenir. Issus de familles très pauvres démunies de toutes ressources, ces enfants étaient abandonnés à eux-mêmes menacés par toutes sortes de violences. Totalement de-scolarisés, ils mendiaient dans les rues de la capitale  malgache et ne mangeaient pas à leur faim. Afin de pérenniser et développer son action Arnaud a décidé de créer l’association Mivaotra en 2011. Celle-ci a été reconnue association d’intérêt général en février 2012.

C’est ce que nous voulons vous faire découvrir à travers ce blog qui présente notre activité, celle des enfants et nos besoins pour les aider.

Arnaud et Virginie au milieu d’une partie des enfants qu’ils ont recueillis

Actualité :

  • Changement de trésorière. A compter du 1er décembre 2017 vous devez adresser vos dons et cotisations à Marie-Hélène LEGUIL 5 rue, Delaune 11000 Carcassonne.
  • Rentrée scolaire : la rentrée scolaire a eu lieu le 6 novembre 2017. 254 enfants et adolescents sont pris en charge par l’association : 158 dans le primaire, 57 dans le secondaire, 16 en classes professionnelles et 9 ont entamé des études supérieures. En ajoutant les 14 petits (cantine et fratrie) cela fait un total de 254 enfants et étudiants. Voir l’onglet notre action / éduquer.
  • L’épidémie de peste à Madagascar s’est révélée plus grave cette année que les années précédentes : le bilan officiel (début novembre) est de 1801 cas dont 127 mortels. Les écoles ont rouvert début novembre 2017. Voir les mesures prises par Mivaotra dans l’onglet Notre action / soigner.
  • Achat et travaux au nouveau centre de Mivaotra. Conformément à la décision de l’assemblée générale (voir onglet assemblée générale) l’achat de la maison de Mivaotra a été réalisé le 10 juillet 2017. Il s’agit en fait d’un bail emphytéotique effectué grâce à l’apport personnel d’Arnaud au profit de l’association. Le montant de l’opération s’élève à 110 000 € et a été suivi par plusieurs travaux indispensables. A la fin de l’année 2018, nus avons entrepris la construction d’un préau afin d’abriter les préscolaires recueillis cette année (voir onglet notre action « éduquer »).
  • A la suite de la modification des statuts intervenue en 2016, les assemblées générales ont lieu par voie électronique ce qui permet une plus grande participation. Parallèlement le Président Arnaud Latapie effectue différentes réunions d’information afin d’expliquer aux adhérents l’évolution des activités de l’association. Ces réunions ont généralement lieu à Lestelle Betharram, à Carcassonne, à Paris ainsi qu’à Barcelone.
  • Voir le compte-rendu des réunions d’information tenues, en juin 2017 et juin 2018, dans l’onglet « L’association – assemblée générale ».

DESCRIPTION DE L’ASSOCIATION MIVAOTRA

Créée en 2006, elle est devenue officielle le 20 juin 2011 (Récépissé N° W643005122)

Elle vit grâce aux dons de 148 adhérents en France et à l’engagement de 25 salariés malgaches.

Elle connaît deux phases :

Première phase :

De 2006 à 2009 elle est implantée à Ambohimarina à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Tana. Elle a pris en compte une vingtaine de familles. Virginie avait loué plusieurs terrains afin de faire des cultures maraîchères avec les familles.  Les enfants vont à l’école et les parents travaillent la terre à notre profit à tous.

 Au bout de deux ans, ayant commencé à recruter des enfants des rues à Tana même, nous concevons le projet de faire une filière au départ de laquelle les parents nous vendraient des légumes que nous consommerions à  Tananarive (Antohomadinika).A cet effet nous avions pourvu les maraîchers  d’angadis (bêche locale), d’arrosoirs et de semences  Plusieurs porcelets avaient été achetés.

Un an après, les arrosoirs et les angadis avaient été vendus et les porcelets, « malades », abattus. Ce fut un échec.

Devant la mauvaise volonté des parents nous avons décidé de nous focaliser sur les enfants.

Deuxième, de 2010 à 2017.

Entre temps Nous avions  commencé à recruter des enfants très défavorisés dans le quartier d’Antohomadinika. Virginie jouait avec eux, les nourrissait puis faisait jouer les fratries. Ainsi les effectifs ont peu à peu augmentés.

Notre gargote s’est établie au bord de la rue, dans la tribune d’un temple protestant, au deuxième étage d’une maison et enfin nous avons loué le rez-de-chaussée d’une maison entourée d’un grand jardin bordant un lac.

Cela aurait été presque parfait si la superficie et l’arrangement des pièces avait permis d’absorber des effectifs toujours grandissants.   

Organisation actuelle.

En 2017,  grâce à la vente d’un appartement en France, l’association a pu  acquérir une maison avec étage et de deux cours (Bail emphytéotique). Celle-ci fut rapidement agrandie d’un préau surmonté d’un étage.

D’autre part, suite à la construction d’une maison, par Virginie et sa sœur, à Andoharanofotsy (banlieue sud de la ville), nous avons pu y accueillir les enfants en grand danger (père en prison, mère alcoolique, orphelins)

Organigramme actuel.

Les secondaires suivent des cours de renforcement chaque mercredi après-midi et le samedi toute la journée. Leurs professeurs sont vacataires. Ils enseignent les mathématiques, la physique et la chimie le Français et l’Anglais et l’informatique.

Chaque matin, une animation menée par Virginie, fait chanter et danser les enfants.

Le paiement des personnels.

Ils sont tous malgaches.

La plupart sont inscrits à La Caisse nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS) ou sont retraités.

EmploiCNaPSRetraitéSalaires en AriaryEn Euros
Direction22400 000/300 00091 / 68
Enseignants12 250 000 /210 00057 / 48
Personnels de service91250 000 /180 00048 / 41

1€ = 4400 Ariary

Un salaire correct à Madagascar est évalué à  250 000 Ar

Ils sont tous nourris à midi et certains sont hébergés.

Le budget 2020.

Il est de 50 995,63 €.

Nourriture37%
Personnels32%
Scolarités17%
Services extérieurs dont eau électricité10%
Autres4%
Total100%

Le budget de 2021 connaîtra une forte hausse de 4000€ due au grand nombre d’élèves admis en écoles privées et dans les écoles professionnelles. Nous ne la regrettons pas car elle est la conséquence de l’augmentation des filles dans ces deux domaines. Nous leur faisons entièrement confiance !

  • Lettre de candidature : « Lettre de l’Association MIVAOTRA »

L’Association MIVAOTRA, présente à Madagascar depuis plus de dix ans est très sensible au respect des Droits de l’Homme. Implantée dans un des quartiers défavorisés de Tananarive (Antohomadinika), elle ressent chaque jour les effets de la misère qui y sévit.

Depuis son indépendance, cet Etat, qui n’a connu aucune guerre, mais plusieurs coups d’Etat, n’a cessé de voir son revenu par habitant décroître et augmenter la part de sa population vivant sous le seuil de pauvreté (87%).

 Association Loi 1901, elle bénéficie d’un Droit de Siège renouvelable tous les deux ans. Elle n’a aucun droit de s’immiscer dans les choix politiques du gouvernement malgache.

Elle a choisi de faire porter ses efforts sur l’éducation des enfants les plus défavorisés. Elle est persuadée que c’est par l’exercice de ce Droit que ces enfants amélioreront leur situation, celle de leur famille et à plus long terme celle de l’Etat.

Son expérience lui a montré que ce sont les jeunes filles qui sont, et seront, le moteur de cette évolution.

C’est la raison pour laquelle l’association MIVAOTRA présente sa candidature au Prix des Droits de l’Homme 2021.

APPEL AUX DONS AOUT 2021

Chers AMIS,

L’appel aux dons inclus dans le rapport semestriel a été peu entendu.

Nous devrions terminer le mois avec 2791€, ce qui suffira juste au premier envoi du mois de septembre (2100€ aux environs du 4).

Le mois d’août est très lourd. Cela est dû principalement à deux causes:

  • Les écolages ont été tous à payer avant la fin du mois. D’habitude ils se répartissaient en 2/3 en août, 1/3 en septembre.
  • Le riz a augmenté. Quantitativement, nous sommes passés de 1 tonne / mois à 1250 kg en plus des 100kg pour Tamatave. Ce qui fait 700€ par mois.

Le total s’élève  6 778€ (Dépenses normales: 3682€ /Dépenses liées aux scolarités: 3096€)

Nous avons déjà reçus 2 virements d’un total de 4100€.

Nous demandons à Marie Hélène un virement de 3000€.

Nous renouvelons notre appel !

Arnaud Latapie

Compte rendu semestriel

Antananarivo le 30/07/2021

COMPTE RENDU SEMESTRIEL

Janvier juin 2021

La pandémie n’a pratiquement pas touché Mivaotra.

Nous attendions les résultats du BEPC avant de vous envoyer ce document.
Cela valait le coup !

SCOLARITES

Résultats du CEPE

Nous sommes heureux et fiers de vous annoncer que nous avons eu 21 reçus sur 24 au CEPE (88%, 79% au niveau national). C’est là le résultat du travail de nos répétitrices Natacha, Koloina et Hantra qui, sous la direction d’Adèle, ont assuré des cours de qualité dans la durée. Le résultat est là !

Les élèves et leurs enseignants  ont reçu en récompense une journée au parc botanique et zoologique de Tzimbazaza. Sur la gauche de la photo on reconnaîtra Koloina et Natacha. Derrière elles Lalao qui a préparé le repas Le grand bonhomme est Lucien qui, à 22 ans, a réussi  à l’examen !

Les résultats du BEPC

Nous venons d’avoir les résultats du BEPC. Là aussi 11 élèves sur 13 ont réussi (88%, 59,8% à Tana). Le travail de Mlle Sahaza (physique-chimie) M Odon et surtout M Mahavatra (mathématiques) a porté ses fruits. Nous préparons la suite des évènements pour eux :

  • Soit la poursuite des études dans l’enseignement général,
  • Soit dans l’enseignement technique (secrétariat, électrotechnique, Bâtiments Travaux Publics, …)

L’examen du baccalauréat aura lieu le 9 août. Gageons qu’ils soient du même niveau.

Bilan des résultats 2020-2021

 PRIMAIRESSECONDAIRES
 Ière TRIMESTREIIè TRIMESTREIIIè TRIMESTREIère TRIMESTREIIè TRIMESTREIIIè TRIMESTRE
+ DE LA MOYENNE44,09%41,80%48,15%33,33%33,33%54,35%
10  PREMIERS31,49%25,41%25%46,38%41,18%26,09%
– DE LA  MOYENNE16,53%23,7718,52%7,25%5,88%8,70%
10 DERNIERS7,87%9,01%8,33%13,04%19,61%10,87%

Des cas particuliers

Christine China (4°) : Bénéficiaire depuis 2011, elle a eu une liaison avec un homme marié d’une trentaine d’années. Nous sommes intervenus auprès de la brigade des mineurs. Au cours d’une séance haute en couleurs, le fautif a demandé pardon devant les parents, le Chef Yvan et les personnels du centre. Il s’est même mis à genoux ! Christine China n’est pas revenue en cours pour autant. Je pense qu’un accord a dû être trouvé selon lequel les parents fermaient les yeux, moyennant finances, et la liaison se poursuivait. Amen !

Sarobidy (2nd) : Reçue au BEPC et admise en seconde au lycée, nous l’y avons inscrite. Mais, elle était vexée de passer d’une école privée à un lycée public. Elle n’est donc pas reparue à Mivaotra. Elle a dû se faire sponsoriser pour rester à son école privée.

Pour bien comprendre ce que signifient ces résultats, il faut bien considérer que ces élèves vivent dans des milieux déscolarisés et qu’il faut que les enseignants les suivent de très près pour qu’ils ne décrochent pas et qu’une certaine discipline règne. Mais vous comprendrez, et partagerez, notre joie devant de tels résultats.

Suivi des étudiantes sponsorisées

  • Stéphanie. Bien partie après avoir acquis le diplôme théorique pour le centre de formation maritime, elle s’est retrouvée enceinte avant la séquence de formation pratique. Celle-ci est fortement compromise. Elle se mariera en août.
  • Miora. Elle est entrée en 2° année à l’Institut Supérieur des Infirmières et des Sages-Femmes (ISISF). Très sérieuse, elle est actuellement en stage et devrait terminer cette année brillement.
  • Nathalie et Ravaka, après avoir servi très correctement au centre Mivaotra, elles ont commencé la préparation au concours d’entrée à lSIFG début juillet. Tout se passe bien pour le moment. Elles devraient intégrer l’Institut en décembre.

Les vacances du mois d’août.

Les élèves seront en vacances les deux premières semaines, mais viendront déjeuner tous les jours.

Les enseignants suivront pendant la première semaine un cours de pédagogie dispensé par Mlle Sahaza et prépareront leurs cours pour l’année suivante. Ils auront 1 semaine de vacances.

De retour après le 15 août, les élèves suivront des cours de préparation en vue de la rentrée.

C’est par l’éducation que ces jeunes sortiront de la misère.

Ils sont tous malgaches et n’ont pas beaucoup de moyens financiers. Leur embauche à Mivaotra est une bouffée d’oxygène.

Point de situation au 30/06/2021.

PrénomsFonctionDepuisCNaPSLieuSituationObservations
Direction5     
VirginieDirectrice2006OuiEnsemble des centres  
MarianneChef de centre2013OuiAndoharanofotsy  
VololonaAssistante sociale2014 Ensemble des centresRetraitée 
ClaireMédecin2014 Ensemble des centresRetraitéeTravaille 4h/semaine
PatriciaAide comptable2020 Ensemble des centres  
Enseignants13     
AdèleDirectrice des études2019 Antohomadinika  
NatachaRépétitrice2018OuiAmbohimarina  
KoloinaRépétitrice2020OuiAntohomadinika  
HanitraRépétitrice2020OuiAntohomadinika  
SolofoRépétiteur2021 AntohomadinikaA l’essai 3 mois 
FrancineRépétitrice2019OuiAmbohimarina  
ElieRépétiteur2020OuiAndoharanofotsy  
JosephRépétiteur informatique2017OuiAntohomadinika Etudiant (2° année info.)
ElizéProfesseur informatique2018OuiAntohomadinika Travaille le mercredi am / samedi
HobyProfesseur de langues2018OuiAntohomadinika Travaille le mercredi am / samedi
SahazaProfesseur de Physique chimie2018 Antohomadinika Travaille le mercredi am / samedi
OdonProfesseur de mathématiques2018 AntohomadinikaClasses intermédiairesTravaille le mercredi am / samedi
MahavatraProfesseur de mathématiques2019 AntohomadinikaClasses d’examensTravaille le mercredi am / samedi
Services11     
LovaChef cuisinier2013OuiAntohomadinika  
JulienneCuisinière2010OuiAntohomadinika  
LalaoCuisinière2015OuiAmbohimarina  
MyriameCuisinière2020 Andoharanofotsy  
SantatraCuisinière2017 Tamatave  
BerthineCouturière2014OuiAntohomadinika  
FélicitéFemme de ménage2014OuiAntohomadinika  
TojoGardien2017OuiAntohomadinika  
Jean MarieFactotum2013 AndoharanofotsyRetraité 
MarinGardien2021 AntohomadinikaRetraité 
AngelotFactotum2018 Antohomadinika Etudiant 2° année de droit

Embauche / Débauchage :

  • Nous avons dû nous séparer de Felana. Elle avait un problème par semaine et nous revenait trop cher. Notre priorité est d’aider les enfants et non les répétitrices. A sa place, pour s’occuper des CP1 / CP2, nous avons embauché Solofo. C’est un homme de 42 ans, handicapé de naissance d’une jambe, dont les deux filles sont de nos bénéficiaires. Etant du niveau terminale, cela lui fait un travail convenable. Il est à l’essais pour 3 mois ;
  • Nous avons aussi embauché Marin comme gardien. Il a 65 ans et dit avoir le niveau terminale « autodidacte ». Comme nous avions besoin d’un autre gardien, il devrait faire l’affaire.

Les personnels  sont stables :

Les personnels, de plus en plus stables, sont, comme prévus, ceux des services. Mais les enseignants ont bien pris leurs marques. La preuve en est les résultats au CEPE et au BEPC. Le BAC viendra, je l’espère, la confirmer.

Je rappelle brièvement l’emploi des enseignants :

  • Lundi /mardi/jeudi/vendredi : cours de soutien des primaires de 8h à 11h et de 13h à 16H.
  • Mercredi après-midi/ samedi toute la journée : cours de soutien pour les secondaires.

Les salaires :

Ils s’échelonnent de 400 à 210 000 Ariary pour les personnels affiliés à la CNaPS  et de 400 à 60 000 Ariary  pour les autres. Les salaires  du mois de juin, se sont élevés 5 437 000 Ar (1 242€).  Cela en fait le deuxième poste budgétaire derrière la nourriture 6 960 500 Ar (1 590€).

LE BUDGET

janv-21févr-21mars-21avr.-21mai-21juin-21Cours moyenEn Ariary
Cours de l’Euro    4472,05   4410,62   4339,59   4387,91   4388,80   4375,76   4395,79   
CHARGES        
Charges générales d’exploitation        
Nourriture  + riz TMT 1603,39   1610,03   1910,94   1606,55   1519,48   1590,70          9 841,09  43259365,01  
Personnels 1144,89   1184,64   1199,20   1209,69   1267,93   1242,53  7248,88  31864554,22  
Charges sociales CNaPS 13,08     327,05    340,13  1495140,05  
Impôts salaires personnels16,99  14,96    14,66   46,61 204 887,77  
Frais bancaires8,86   6,96   22,72   2,19   15,14   23,68  79,55  349685,09  
Dispensaire134,41   152,72   183,47   105,97   91,37   305,78  973,72  4280268,64  
Assurances enfants        
Frais de déplacements269,56   356,46   332,87   251,44   291,79   323,90  1826,02  8026800,46  
Scolarités        
Ecoles publiques160,78   45,80   264,54   10,26   3,55   4,11  489,04  2149717,14  
Ecoles privées + TMT388,08   420,24   577,71   282,02   418,11   295,33  2381,49  10468529,93  
Enseignants du samedi117,40   119,03   169,14   155,88   126,46   197,68  885,59  3892867,67  
Fournitures scolaires35,78   126,35   26,82    9,34   198,29  871641,20  
Loyers 107,33   113,36   117,63   120,79   102,53   561,64  2468851,50  
Internet Telma55,23   56,00   56,92   56,29   56,28   56,45  337,17  1482128,51  
Electricité  eau JIRAMA3,35   72,28   64,38   52,03   43,29   53,21  288,54  1268361,25  
Matériel74,91   9,23   30,10   54,92   80,61   61,02  310,79  1366167,57  
Secrétariat66,28   15,87   86,44   16,18   21,19   53,45  259,41             1140311,88  
Divers30,95   23,78   21,20   9,57   25,06   24,45  135,01                593475,61  
Totaux4231,28   4312,75   5079,04   4260,83   4086,81   4232,32  26203,03        115183017,24  
2020 4 107,89   4202,06   4479,14   3763,04   3480,14   4182,38   24214,65   

TMT  signifie Tamatave.

Remarques

  1. Les points surlignés en jaune indiquent une forte augmentation par rapport au mois précédent. Elle est essentiellement due que, par le jeu des paiements hebdomadaires, le mois compte 5 semaines.
  2. Le total est supérieur de 1 988,38€ par rapport à 2020. Cela nous fait une augmentation de 8,2%. Elle est normale. Les personnels sont automatiquement augmentés de 8%. Par ailleurs le riz a augmenté de 8% ainsi que la plupart des autres denrées (huile, légumes, viande, poisson). Espérons que cette augmentation se maintienne à ce niveau jusqu’à la fin de l’année. Nous verrons le coût de la rentrée scolaire 2021-2022.
  3. Ce mois de juillet va voir l’augmentation du poids du riz + 250kg. Il faudra donc compter 1,25 tonnes par mois, ce qui pour 292 enfants est normal.

Dons. Comme le montrent les données ci-dessus, les dons connaissent une période 6 mois. A ce moment, un appel au don est nécessaire. Appel qui, jusqu’à maintenant, a été entendu

oct-20nov-20déc-20janv-21févr-21mars-21avr-21mai-21juin-21
Total     9430,00       4595,00       4975,00       4160,00       1870,00       3500,00     12455,00       2260,00       2710,00  
Virement non mensuels     6490,00           600,00       2205,00       1300,00            900,00       6870,00           580,00       1020,00  
Chèques     1430,00       2955,00       1160,00       1390,00           800,00       1050,00       3935,00           180,00           340,00  
Virements mensuels     1510,00       1040,00       1610,00       1470,00       1070,00       1550,00       1650,00       1500,00       1350,00  
Besoin mensuel minimal     4000,00       4000,00       4000,00       4000,00       4000,00       4000,00       4000,00      4000,00       4000,00  

Mais, dorénavant, Il sera demandé à Marie Hélène de virer 4200€ /mois. Différentes dépenses sont à prévoir : 

  • 1 500 000 Ar (340€) pour payer le 2° trimestre de la CNaPS (Sécurité sociale employeur) et 2 905 000 Ar pour le riz (660€). Ce sera le lot mensuel maintenant.
  • 5 000 000 Ar (1 136€) pour l’achat des fournitures scolaires pour l’année qui commencera début septembre.
  • Nous attendons le coût des écolages qui devraient être en augmentation par rapport à l’année 2020 (10 000 000 Ar pour les droits d’inscription, les frais généraux, les livres et le premier mois, parfois même le dernier mois – on n’est jamais trop prudent- 2 272€)

Le mois d’août reviendra à plus de 5000€ (5180€ en 2020). C’est le plus gros mois de l’année. Il mérite donc un appel aux dons.

INNOVATIONS

Réalisées

Le Président en ayant assez d’entrer dans une cuisine propre mai sombre, il a décidé de la carreler de clair et d’en revoir l’éclairage ainsi que la ventilation. Cela donne le résultat ci-dessous. (En mettant sous presse, je me rends compte qu’une paillasse remplacerait avantageusement la table du fond)

A réaliser.

Je n’ai pas perdu de vue la demande de subvention auprès de l’ambassade du Japon. Les négociations devraient reprendre en octobre. Il s’agit de réduire le temps entre l’accord et le début des travaux. Le prix des matériaux évoluant vite il s’agit d’en réduire les surcoûts.

Je vous informerai de l’évolution des pourparlers.

En conclusion :

Les études des enfants, le cœur de notre métier, vont pour le mieux.

En revanche, le budget va connaître une forte baisse en août.
Je fais donc un appel aux dons !